Conduire au Chili

Même muni d’un permis de conduire international, il vous faudra passer le permis de conduire chilien.

La procédure varie selon la commune qui est votre interlocuteur :

A Vitacura, par exemple, il faut dans un premier temps passer le code puis un test pratique.

A las Condes, autre exemple :
– Un test psychotechnique
– Un examen théorique : conaset.gob.cl (pour étudier)
– Un examen pratique (vous devrez venir avec un véhicule parfaitement en règle pour passer cette partie de l’examen)

Dans tous les cas vous devrez fournir :
– Votre carte d’identité ou passeport

– Une copie de diplôme (Brevet, Bac, ….)

– Une copie certifiée conforme par notaire d’un diplôme (penser à avoir l’original pour la légalisation chez le notaire)
– Un certificat de domicile (factures de charges, certificat de résidence, contrat de location, etc..).-
– Le coût (à Las Condes) est de 22930 pesos

 

> Consulter le site du ministère chilien

En attendant ce précieux « sésame » vous pouvez tout de même rouler avec votre permis français ou international (valable 3 ans, renouvelable et entièrement gratuit à faire avant de partir à la sous-préfecture de votre département), sans excéder 3 mois.

Quelques petites spécificités au Chili :

Limitations de vitesse :
60 km/h en ville
100 km/h sur route
120 km/h sur autoroutes

Positions des feux rouges :
Contrairement à nos habitudes les feux tricolores sont placés après l’intersection. On ne s’arrête donc pas au pied du feu rouge mais avant le croisement…

Les voies changent de sens :
La fluidité de la circulation est garantie par des changements de sens des voies… Il faut être attentif mais un portique lumineux ou une flèche indiquent ce changement.

A noter que le sens habituel de circulation est indiqué sur le panneau du nom des rues par une flèche.

Autoroutes dans Santiago :
Celles-ci sont payantes et, contrairement aux autres autoroutes à péages, si vous n’êtes pas muni d’un boitier ou TAG, vous ne pouvez pas les emprunter ! (voir plus loin)

Feux de croisement :
Il est obligatoire de rouler avec ses feux de croisement allumés, hors des villes, de journée comme de nuit (même sous un soleil radieux…).

Ceintures de sécurité :
Obligatoires à l’avant comme à l’arrière…

Parking :
En ville, des parkings « intelligents » avec indicateurs lumineux : vert, c’est libre, rouge, c’est occupé…

Quand une personne vous aide au stationnement, il est de coutume de le « payer » (100 pesos suffisent).