Le Visa et le RUT

Au Chili, on n’est rien sans son RUT (Rol Unico Tributario), numéro unique qui figure sur votre carte d’identité chilienne et vous accompagne dans votre vie quotidienne. Vous le connaîtrez très vite par cour !

Pour l’obtenir, il vous faut un visa, que vous pouvez demander depuis la France au Consulat du Chili à Paris ou bien sur place au Ministère de l’intérieur.

Différents types de visas existent, selon que vous ayez ou non un contrat de travail signé, une promesse d’embauche, un lien avec un Chilien, un stage, que vous soyez conjoint d’expatrié…

Le site de référence est celui du ministère de l’intérieur (extranjeria) nous vous recommandons de l’étudier attentivement !

Si vous êtes expatriés, l’entreprise qui vous envoie vous aidera dans la plupart des cas.

Si vous manquez de temps et que les formalités vous rebutent, il peut être utile de contracter un avocat pour vous simplifier les démarches : vous lui donnez pouvoir et il se charge de tout.

 

A titre indicatif, et sous réserve des informations officielles, le circuit classique est le suivant  :

Si vous avez déjà un visa de résident obtenu au consulat du Chili

– La police (PDI – extranjeria) vous délivrera un certificado de registro au vu de votre passeport et des papiers relatifs à votre visa.

– Le service de registro civil de votre commune se chargera du reste, moyennant une longue attente et la présentation de vos passeports, livret de famille, photos… et la prise de vos empreintes digitales.

– Vous pourrez ensuite revenir chercher vos cartes d’identité au même endroit une dizaine de jours plus tard.

 

Si vous avez un visa touriste, il vous faudra au préalable passer par le Ministère de l’intérieur, pour faire une demande de visa correspondant à votre situation. Vous pourrez ensuite passer aux étapes suivantes.